Maya Stepper

MAYA STEPPER

@mayastepper

Ville d'origine : Allemagne

Biographie : Maya est peut-être originaire d'Allemagne, mais elle a planté ses racines à Brooklyn, NY en tant que mannequin. Créatrice astucieuse et ancienne étudiante en design industriel, elle s'inspire de tout ce que ses mains peuvent créer, la céramique, la peinture et la fabrication de bijoux. C'est aussi une poétesse et une photographe passionnée, qui aime trouver de nouvelles façons d'être productive pendant son temps libre.

APPRENEZ À LA CONNAÎTRE

Plate ou gazeuse : Toujours pétillant.

Cocktail ou vin : Vin.

Forme d'hydratation préférée : Vin.

Heures de sommeil : Autant que je peux en avoir.

Nourriture favorite : Tout ce qui est fait maison.

Je ne peux vivre sans : Mon chien ou mes amis, il y a d'autres choses que je chéris plus que des objets.

dessins et plans de conception
Maya Stepper devant ses dessins et ses plans de conception
EN MISSION
« Pendant la Covid, j'ai fabriqué des colliers et des bracelets avec un motif floral et je les ai envoyés à mes amis et j'ai pensé, ' faisons-en quelque chose et aidons quelqu'un. ' J'ai donc appelé mon amie [et créatrice de bijoux, Jessie Andrews] et nous avons trouvé [Girls Inc.] un organisme caritatif qui soutient les jeunes filles et soutient leur développement partout en Amérique. C'est un projet qui nous tient vraiment à cœur. Nous les vendons toujours et 100 % des bénéfices vont à [Girls, Inc].»
LA PLANÈTE EST IMPORTANTE
« J'ai grandi au milieu de la Forêt-Noire en Allemagne, dans un très petit endroit, donc je passais toujours beaucoup de temps dans la nature. Je me souviens de l'eau que nous buvions, ma mère et moi partions en randonnée et apportions des bouteilles en verre et nous les remplissions avec l'eau de la source locale. Je chérirai toujours ça. »
vue sur de grands arbres avec un ciel bleu
vue sur un étang
LE FUTUR
« Il a toujours été temps [de se soucier de l'avenir de notre planète], et ça le sera de plus en plus. Nous devons commencer maintenant. « Nous ne pouvons pas continuer à ne pas nous soucier de la nature et de notre planète, cet endroit que nous appelons chez nous. »